RSS

Prise en charge de la dépendance : la Mutualité Française prône une réponse globale, universelle, équitable et partenariale

La dépendance est une des premières préoccupations des Français. Pour la Mutualité Française, c'est également un sujet majeur et prioritaire. Le 18 mars dernier, elle a validé les orientations qu'elle soutiendra dans le cadre de la réforme de la prise en charge de la dépendance et, notamment, au sein des groupes de travail installés, en début d'année, par le gouvernement sur ce sujet. Ces orientations seront précisées dans les semaines à venir.

Pour un schéma de prise en charge globale
 Pour la Mutualité Française, la réforme de la prise en charge de la dépendance ne doit pas se limiter à un débat financier. Il ne s'agit pas seulement de solvabiliser l'accès à des lieux d'hébergement pour terminer sa vie. Il faut aussi développer la prévention, renforcer les services, valoriser les métiers liés à la prise en charge de la dépendance, accroître la disponibilité d'un personnel qualifié et améliorer l'aide aux personnes qui accompagnent les malades. A ce titre, la Mutualité Française estime prioritaire d'intégrer la dimension ressources humaines dans la réflexion globale.

Pour un vrai partenariat
 "En matière de santé, les complémentaires santé sont davantage considérées comme des variables d'ajustement que comme des partenaires de l'assurance maladie obligatoire" estime Etienne Caniard, Président de la Mutualité Française. Concernant la prise en charge de la dépendance, la Mutualité Française souhaite qu'il n'en soit pas de même : elle appelle les pouvoirs publics à poursuivre l'engagement pris ces dernières années dans le schéma de prise en charge de la dépendance, notamment avec l'Aide Personnalisée d'Autonomie, et invite le gouvernement à étudier les modalités d'articulation entre les différents acteurs pour construire un vrai partenariat entre sphère publique et sphère privée.

Pour une prise en charge universelle, solidaire et équitable
 La Mutualité Française défend également un schéma de prise en charge en adéquation avec les besoins et avec les capacités de financement de chacun : toute personne entrant dans la dépendance doit pouvoir avoir accès à un certain nombre de prestations en contrepartie d'une contribution financière calculée en fonction de ses revenus.
 Enfin, la Mutualité Française estime que la solvabilisation des individus face au risque de dépendance ne peut se limiter à des produits d'assurance. La réflexion doit également inclure la famille ainsi que la prise en compte du patrimoine, à la condition de ne pas réduire l'option de recours sur succession aux seules personnes affectées de perte d'autonomie.

La Mutualité Française consulte les citoyens sur la prise en charge de la dépendance

La Mutualité Française souhaite que les enjeux de santé soient au coeur  des débats des prochaines élections présidentielles. Elle apportera sa  contribution sous la forme de propositions opérationnelles pour  améliorer notre système de santé. Pour élaborer ces propositions, elle  organise des débats pour rencontrer la population et entendre ses  préoccupations.
Le 24 mai dernier, à Lyon, s'est tenu un débat sur le thème : "Dépendance, choisissons la solidarité !" Plus de 250 personnes ont répondu présentes.

Découvrez le film et le résumé du débat sur la dépendance à Lyon

Contenus contextuels

Sans mutuelle, la santé devient hors de prix

LE CONVENTIONNEMENT AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTE

Contenus transverses

Trouver

Rencontres santé

DES REPONSES FIABLES A VOS QUESTIONS DE SANTE

Le site de la Mutualité Française | Plan du site | Mentions Légales