RSS

La Mutualité Française dénonce le plan d’économies pour l’Assurance Maladie qui risque d’aggraver les difficultés d’accès aux soins

14/01/2011

Le quotidien les Echos a révélé, dans son édition du 16 septembre 2010, des éléments du plan d’économies préparé par le gouvernement en vue de réduire le déficit de l’assurance-maladie.Parmi les pistes évoquées, le remboursement des médicaments à vignette bleue pourrait passer de 35% à 30% et le reste à charge augmenter pour les consultations de médecin.

Si ces mesures étaient confirmées, ce sont environ 500 millions d’euros de dépenses de santé qui seraient transférées de l’assurance-maladie vers les complémentaires santé, dont les mutuelles de la Mutualité Française représentent la majorité.
Rappelons que cette nouvelle annonce fait suite :
- d’une part, à une première vague de déremboursement en avril dernier, quand la création d’un secteur de remboursement de médicaments dit « à vignette orange » a généré une baisse de remboursement de 150 médicaments par l’assurance-maladie de 35% à 15% ;
- d’autre part, à l’annonce, début septembre, d’une fiscalisation possible, à hauteur de 3,5%, des contrats santé dits « solidaires et responsables », jusqu’à présent exonérés parce qu’ils s’engagent à respecter un cahier des charges destiné à améliorer la qualité des soins.

« La Mutualité Française a à cœur d’agir pour améliorer la qualité du système de santé et pour garantir l’accès aux soins au plus grand nombre. Mais les mutuelles ne pourront pas éternellement assumer ces nouveaux transferts de charges, estime Alain Dumas, Président de la Mutualité Française Aquitaine. Ces surcoûts de prise en charge obligeront, in fine, les mutuelles à augmenter leurs prix pour maintenir leur équilibre budgétaire ».  Et les assurés d’en faire les frais, au risque, pour certains, de devoir même renoncer à leur complémentaire santé, quitte à s’exposer à de graves difficultés. 

Contact :
Sophie Lentz : responsable de communication à la Mutualité Française Aquitaine, au 05 56 96 76 73

A propos de la Mutualité Française d’Aquitaine :

Présidée par Alain Dumas, la Mutualité Française Aquitaine est le premier opérateur régional en complémentaire santé.
Elle fédère plus  de 250 mutuelles réparties dans les 5 départements de la région (Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées Atlantiques) où plus de 2 Aquitains sur 3 adhèrent à une mutuelle.

La Mutualité Française d’Aquitaine est l’instance de représentation, de coordination et de défense du mouvement mutualiste dans la région. Elle propose également une offre de soins étendue aux adhérents mutualistes ainsi qu’à l’ensemble des Aquitains avec 106 Services de Soins et d’Accompagnement Mutualistes (SSAM) et mène des actions d’information et de prévention, via son programme « Priorité Santé Mutualiste » (PSM).

A propos de la Mutualité Française d’Aquitaine :

Présidée par Alain Dumas, la Mutualité Française Aquitaine est le premier opérateur régional en complémentaire santé. Elle fédère plus  de 250 mutuelles réparties dans les 5 départements de la région (Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées Atlantiques) où plus de 2 Aquitains sur 3 adhèrent à une mutuelle.

La Mutualité Française d’Aquitaine est l’instance de représentation, de coordination et de défense du mouvement mutualiste dans la région. Elle propose également une offre de soins étendue aux adhérents mutualistes ainsi qu’à l’ensemble des Aquitains avec 106 Services de Soins et d’Accompagnement Mutualistes (SSAM) et mène des actions d’information et de prévention, via son programme « Priorité Santé Mutualiste » (PSM).

Plus d’informations sur : www.aquitaine.mutualite.fr

Contenus contextuels

Sans mutuelle, la santé devient hors de prix

LE CONVENTIONNEMENT AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTE

Contenus transverses

Trouver

Rencontres santé

DES REPONSES FIABLES A VOS QUESTIONS DE SANTE

Le site de la Mutualité Française | Plan du site | Mentions Légales