RSS

Mois de l'Economie Sociale et Solidaire : Benoit Hamon salue l'engagement de la Mutualité et du Conseil général des Pyrénées Atlantiques

16/12/2013


En novembre dernier, la Mutualité Française Aquitaine et Mutualité 64 se sont mobilisées aux côtés du Conseil général des Pyrénées Atlantiques pour promouvoir l'Economie Sociale et Solidaire. Le 6 décembre dernier, les trois acteurs ont signé une convention de partenariat en présence de Benoit Hamon, Ministre de l'Economie Sociale et Solidaire.

Pour illustrer les principes de l'Economie Sociale et Solidaire, durant tout le mois de novembre jusqu'à début décembre, le Conseil général des Pyrénées Atlantiques a accueilli dans ses locaux une exposition réalisée, pour l'occasion, par la Mutualité Française Aquitaine. Gratuite et accessible à tous, cette exposition présente les origines d'un mouvement qui a contribué à la mise en place d'un système de protection sociale solidaire et à la création, en 1945, de la Sécurité sociale. Sont également présentées les valeurs qui font la spécificité du mouvement mutualiste, les services de soins et d'accompagnement mutualistes qui permettent à tous d'accéder à des soins de qualité à tarifs maîtrisés et enfin, son rôle en matière d'innovation sociale, ses positions et propositions pour un système de santé efficace, solidaire et pérenne.
Durant ce même mois, Mutualité 64, gestionnaire de services de soins et d'accompagnement mutualistes, a organisé à Pau et à Bayonne, des actions de prévention et d'éducation à la santé pour l'ensemble des salariés du Conseil général.

Lors de la visite du Ministre, la Mutualité Française Aquitaine, Mutualité 64 et le Conseil général des Pyrénées Atlantiques ont formalisé leur partenariat par la signature d'une convention. L'occasion pour Benoit Hamon de saluer l'engagement du Conseil général et de rendre hommage au modèle et aux valeurs mutualistes.

Discours de Patrick Ollivier, Président de la Mutualité Française Aquitaine

Monsieur le Ministre,
Monsieur le Préfet,
Monsieur le Président du Conseil général,
Mesdames et messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs, Chers amis

En tant que Président de la Mutualité Française Aquitaine, c'est avec un très grand plaisir que je veux, tout d'abord, saluer le travail que vous avez engagé, Monsieur le Ministre, depuis un an.

En octobre 2012, devant le Congrès de la Mutualité à Nice, vous avez affirmé votre détermination à, je vous cite, « donner une consécration légale à l'Economie Sociale et Solidaire ». Bientôt, même s’il va nous falloir attendre quelques mois encore, pour la première fois en France, nous disposerons enfin d'une loi cadre d'orientation qui donnera à l'Economie Sociale et Solidaire, notamment, la reconnaissance officielle qui lui est due ainsi que des moyens pour son développement.

C’est d’abord le militant de base, engagé de longue date dans diverses structures de l’économie sociale qui, aujourd’hui, à titre personnel mais aussi au nom de l'ensemble du mouvement mutualiste aquitain, vous remercie d’avoir porté ce projet avec la conviction et l’engagement que l’on vous connait.

Toujours devant le Congrès de la Mutualité Française, vous avez exprimé combien il vous semblait important de démontrer les spécificités et les valeurs de l'Economie Sociale et Solidaire et pas seulement de les proclamer.

Je vais donc essayer d’illustrer, par quelques exemples, comment, en Aquitaine, nous traduisons concrètement dans nos activités la solidarité, la responsabilité et la démocratie, qui constituent une part importante de l’identité du mouvement mutualiste.

Comme vous avez pu en avoir confirmation au travers de notre exposition, les 260 "vraies" mutuelles – vous me permettrez d'insister sur ce terme – que fédère la Mutualité Française Aquitaine, placent les personnes, et plus exactement les 2 millions d'Aquitains qu'elles protègent, au premier plan de leurs priorités.

Ces vraies mutuelles santé ont construit plus de 120 Services de Soins et d'Accompagnement Mutualistes. Relevant d’une construction commune au sein des Unions Territoriales – telle, ici, la Mutualité 64 – ou appartenant en propre à des mutuelles,ces services proposent des tarifs maîtrisés, font l'objet d'une certification, facilitent l'accès à des soins de qualité à tous les Aquitains et permettent de limiter leurs restes à charge.

Dans une économie de la santé de plus en plus marchandisée, ces services mutualistes jouent un rôle de régulateur des prix de l'ensemble du marché. C'est d'ailleurs sans doute l'une des raisons pour lesquelles ils sont parfois aussi décriés par les tenants d’une approche de la santé qui se voudrait entièrement libérale. Libérale dans les pratiques mais solvabilisée par la collectivité, régimes obligatoire et complémentaire confondus !

En complément à ses propres Services de Soins et d’Accompagnement Mutualistes, la Mutualité a depuis plus d’une vingtaine d’années engagé la construction de réseaux de soins avec des professionnels ou des établissements de santé, y compris du secteur privé. Avec le souci, là encore, d’une maîtrise et de la transparence des coûts. Avec le souci d’une garantie de qualité des soins prodigués. Dans le prolongement de cette démarche et afin de pouvoir la développer, permettez-moi de vous dire, Monsieur le Ministre, - et même si j’ai bien conscience que ce n’est pas de votre champ de responsabilité – combien nous attendons une issue positive et définitive à la proposition de projet de loi Le Roux sur les réseaux de soins, le 16 décembre prochain à l’Assemblée nationale.

Après cette petite digression, je reviens aux actions concrètes de la Mutualité. Pour ce qui concerne l’Union Régionale Aquitaine, ses actions de prévention, que ce soit dans les collèges, dans les lycées, dans les missions locales, sur le lieu de travail ou à l'occasion de manifestations publiques, prennent place dans la lutte contre les inégalités sociales de santé. En 2013,  nos équipes auront ainsi organisé plus de 500 interventions et pris une part active à la sensibilisation d’environ 15000 personnes à des aspects de prévention en matière de santé.

Enfin,  vous savez quelle importance  la mutualité attache à la démocratie. La démocratie est le fondement de notre gouvernance d’organisme de l’économie sociale. Elle permet à n'importe quel adhérent mutualiste de faire entendre sa voix au sein de nos instances, voire d’y prendre des responsabilités.

A travers leurs multiples mandats de représentation dans une cinquantaine d'instances régionales et départementales, les élus de la Mutualité Française Aquitaine participent à la démocratie sociale et sanitaire.

Dans les conseils des Caisses d’assurance maladie ou au sein des différentes instances de l’Agence Régionale de Santé, ils portent avec détermination les valeurs et positions du mouvement mutualiste pour un système de santé solidaire, efficace et pérenne et pour le droit à une complémentaire santé pour tous, promis par le Président de la République devant le Congrès de la Mutualité. Promesse dont nous attendions – je vous l’avoue –  bien plus que la simple transposition de l’accord national interprofessionnel dans une « loi de sécurisation de l’emploi »... Mais ceci n’était sans doute qu’une étape…

Avant de conclure, je veux bien sûr adresser mes plus sincères remerciements  au Conseil général des Pyrénées Atlantiques, à son Président, Monsieur Labazée, à  Madame Aragon, dont l’action a permis que nous formalisions symboliquement, dans quelques instants, le partenariat entre Mutualité 64, la Mutualité Française Aquitaine et le Conseil général.

Durant cette sixième édition du mois de l'Economie Sociale et Solidaire, vous avez eu à cœur, Monsieur le Président, Madame la Conseillère Générale, de valoriser et soutenir les initiatives et les acteurs qui font l'économie « autrement ». Nous avons été particulièrement sensibles au fait que vous ayez choisi la Mutualité pour illustrer les principes et les valeurs de l'ESS auprès des citoyens de ce département et aussi de vos salariés. Pour le succès de cette première collaboration qui, je l'espère, se poursuivra en 2014. Monsieur le Président, Madame la Conseillère générale, encore une fois, merci !

Je veux aussi remercier les militants et les collaboratrices de la Mutualité Française Aquitaine qui se sont engagés dans la réalisation de ce projet, avec une mention particulière à Sophie Lentz, cheville ouvrière de la conception de l’exposition que vous venez de visiter.

Monsieur le Ministre, il y a un an, vous nous avez proposé de « reprendre ensemble la marche du progrès social ». Soyez assuré de notre fierté et notre détermination à vous accompagner dans cette marche. Le mouvement mutualiste a pour lui l’expérience. Son histoire est indissolublement liée à ce progrès social que vous appelez de vos vœux.

A vos côtés et avec votre écoute attentive, Monsieur le Ministre, nous saurons prendre toute notre place dans la construction des réponses sociales et sociétales solidaires dont notre pays, comme l’Union Européenne, a encore tant besoin.

Contenus contextuels

Sans mutuelle, la santé devient hors de prix

LE CONVENTIONNEMENT AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTE

Contenus transverses

Trouver

Rencontres santé

DES REPONSES FIABLES A VOS QUESTIONS DE SANTE

Le site de la Mutualité Française | Plan du site | Mentions Légales